Roland TD-50K2 : Avis et Test complet

Roland n’a pas chômé ces 18 derniers mois : non seulement il a rafraîchi son offre de batteries électroniques d’entrée de gamme avec la série TD-07, mais il a également consacré beaucoup d’énergie à sa ligne VAD de kits acoustiques et électroniques. A tel point que l’on pourrait penser qu’il n’y a plus de place pour une configuration plus conventionnelle de pads sur cadre, en particulier lorsque votre budget s’étend vers le haut de gamme.

Ce n’est pas le cas, cependant, et bien que nous ayons été époustouflés par le VAD706, il reste une sorte d’éléphant de luxe dans la pièce. Alors, que faire pour ceux qui veulent le module TD-50X étendu, des charlestons numériques de 14 pouces, une caisse claire numérique et une cymbale ride numérique, mais qui ne veulent pas – ou ne peuvent tout simplement pas se permettre – la configuration phare de Roland ?

En fait, il y a quelques destinations possibles si vous recherchez une solution de type électronique plus précise. La première est la TD-50KV2, mais si vous souhaitez économiser de l’espace (et de l’argent) sans faire de compromis sur les composants Roland de dernière génération, alors dirigez votre regard vers la TD-50K2.

Roland TD 50K2

Nous avons ici toutes les pierres angulaires de la gamme équipée de la TD-50X, mais dans un format plus petit, et avec un prix qui ne vous fera pleurer que d’un œil. Il est deux fois moins cher que son homologue VAD, mais il est livré avec le même nombre de surfaces de jeu. Les charlestons VH-14D, la cymbale ride CY-18DR et la PD-140DS sont complétés par trois pads de tom PDX-100 maillés, un pad de grosse caisse KD-140-BC maillé et deux cymbales crash sous la forme d’une CY-14C-T et d’une CY-16C-T (le « T » signifie « fin »).

Bien sûr, le module TD-50X est au cœur de la K2 et de toutes les autres configurations TD-50 actuelles. Peut-être est-ce dû au fait que les commandes et la disposition du 50X sont essentiellement les mêmes que celles du TD-50, mais en appliquant la convention de la numérotation des modèles de smartphones à un module de batterie, on pourrait penser que le « X » est plutôt une mise à niveau « douce ». Nous pensons que cela déprécie un peu l’extension.

Roland a fait de gros efforts pour améliorer ce produit, à commencer par les sons (961 instruments dans la TD50X contre 422 dans la TD-50 précédente). Mais il ne s’agit pas seulement d’ajouter un grand nombre de nouveaux échantillons – il y a aussi une augmentation des fonctionnalités. Le plus évident est la prise en charge des charlestons VH-14D, qui, à l’heure où nous écrivons ces lignes, ne sont inclus que dans les itérations du kit TD-50X. En dehors de cela, le seul autre module compatible avec le VH-14 est le TD-27, mais il n’est toujours proposé qu’en tant que mise à niveau.

Roland a également ajouté la compatibilité avec son logiciel Roland Cloud pour de futures extensions sonores, ainsi qu’un tas de paramètres d’édition supplémentaires qui passeront probablement inaperçus jusqu’à ce que vous commenciez à bidouiller – du contrôle supplémentaire des couches de sous instrument à la compression parallèle, en passant par la fonction de filtre de caisse claire commutable au pied – il y a même une option pour changer la police de caractères de votre kit sur l’écran ! Mais est-ce que c’est bon ? Après tout, c’est quand même une sacrée somme d’argent. C’est ce que nous sommes venus découvrir.

Présentation de la Roland TD-50K2

Apparemment, tout vient à point à qui sait attendre. Ou comme nous nous le rappelons en ouvrant le TD-50K2 : tout vient à point à ceux qui sont chargés d’assembler un kit de batterie électronique à partir d’une boîte. Armé d’une pile de tubes et de pinces, il est évident que la construction du support est fastidieuse, mais vous n’aurez à le faire qu’une seule fois.

Une fois assemblé, il est solide et spacieux. Les toms en rack se montent directement sur les supports verticaux centraux, ce qui signifie que leur positionnement horizontal est essentiellement fixe, couvrant la majeure partie de la largeur du support horizontal. Mais il y a beaucoup de maniabilité pour les positionner en termes d’angle de jeu grâce à une tige en L et un joint à rotule.

Roland TD 50K2 2
Kit Roland TD-50K2 vu du dessus
  • Module : TD-50X
  • Pads : KD-140 BC grosse caisse, PD-140DS caisse claire, 3x PDX-100 pads de tom, VH-14D charleston, CY-18DR cymbale ride, CY-14T et CY16T cymbales crash.
  • Support : MDS-GND2
  • Connectivité : Entrée/sortie MIDI, entrées de déclenchement TRS x14, 3x entrées de déclenchement numériques, sortie Master L/R x2, USB audio/données, sorties directes x8, entrée de mixage, emplacement pour carte SD
  • Interface audio : Oui, 32 canaux

Hardware du Roland TD-50K2

La TD-50KV2, plus chère, est livrée avec une grosse caisse KD-180 de 18 pouces, tandis que la K2 est fournie avec un pad KD-140, dont le diamètre et la profondeur le placent quelque part entre une tour de grosse caisse et une grosse caisse plus authentique. Mais si vous avez des inquiétudes, elles seront dissipées dès que vous sortirez de la boîte. C’est un gros morceau de métal, qui pèse environ 11 kg. Les éperons sont du type traditionnel des grosses caisses, et il n’y a aucun glissement, aucun mouvement latéral. Comme il s’agit d’un pad à peau maillée, vous avez également plus de contrôle sur le rebond du pad, ce qui est génial si vous êtes habitué à une réponse particulière, et comme vous pouvez le voir sur les photos, il y a plus qu’assez d’espace pour une double pédale. Il est solide et ne doit absolument pas être confondu avec une tour de grosse caisse de plus petit format.

Roland KD 180 1822x1222 Kick Pad
Pads de grosse caisse Roland KD-180

Il en va de même pour le PD-140DS, qui est d’un poids rassurant, comme une caisse claire acoustique en métal. Bien sûr, ces éléments n’ont pas d’incidence sur le son, ni même sur la réponse au déclenchement, et on pourrait dire qu’ils sont trop sophistiqués, mais ce qu’ils permettent de faire, c’est d’améliorer de façon presque subliminale la sensation de jeu.

Ce qui fait la différence, cependant, c’est la détection multi-positionnelle des pads numériques. Ici, la caisse claire, la cymbale ride et maintenant les charlestons sont capables d’un réalisme encore plus grand, reflété par des échantillons correspondants en fonction des techniques que vous utilisez.

Dans le cas de la caisse claire, cela se traduit par des transitions naturelles entre le jeu sur le bord de la peau, le centre de la caisse, les rimshots et les cross-sticks, ces derniers ne nécessitant aucun réglage supplémentaire dans le module pour être activés, contrairement à certains modules Roland. Si vous n’en avez jamais fait l’expérience, c’est une véritable révélation qui permet aux buzz rolls et aux notes fantômes décentrées d’entrer dans la gamme dynamique et réactive d’une caisse claire acoustique.

Lorsqu’il est appliqué à la cymbale ride, comme c’est le cas ici, le multi-détection se traduit par une plus grande résolution et une réponse plus polyvalente. Le format plus grand signifie que les ratés entre les zones de cloche et d’archet sont éliminés, et que vous obtenez le balancement complet d’une cymbale acoustique – ce qui augmente encore le réalisme, en particulier lors du crash. La transition entre les zones est impeccable et douce, vous donnant des crescendos au son naturel, ce qui en fait la cymbale ride électronique la plus dynamique que nous ayons utilisée.

La dernière, mais non la moindre, du trio numérique est la VH-14D. Comme nous l’avons mentionné, il s’agit d’un modèle en deux parties, et si tous les charlestons acoustiques Roland montés sur pied représentent un énorme progrès par rapport à un pad de cymbale fixe et à un contrôleur séparé, le VH-14 est véritablement d’un niveau supérieur.

Roland VH 14D Digital Hi Hat Pad
Pads de charleston VH-14D

Tout d’abord, bien que les pads soient plus grands, ils sont plus agiles que les charlestons VH-10 ou VH-13. Cela donne une réponse à la pédale lors de l’ouverture et de la fermeture – c’est rapide et réactif lors du jeu des barks ou des parties semi-ouvertes.

Mais l’une des caractéristiques clés ici encore est la détection de la position. Alors qu’au premier abord, on pourrait penser que les variations du charleston sont en grande partie réalisées par la pédale, ce qui devient apparent, ce sont les subtilités. Le pad et le module peuvent détecter si vous jouez du côté gauche ou du côté droit du charleston. Ainsi, si vous jouez des doubles croches à deux mains, ils déclenchent des échantillons alternés pour une plus grande variation.

La détection de position fonctionne également sur le plan de la cymbale, de la même manière que pour la caisse claire. Rapprochez-vous de la cloche et le module déclenche des échantillons appropriés dont la hauteur et le timbre changent en conséquence. Tout comme le CY-18DR, le VH-14D permet également le hand-muting/amortissement, et comme nous l’avons remarqué lors de notre première visite des VH-14D, ces fonctions combinées ajoutent vraiment une dimension supplémentaire au jeu des charlestons électroniques. Surtout lorsqu’elles sont combinées avec le TD-50X pour libérer tout leur potentiel sonore.

Module de sons TD-50X

Ce qui nous amène aux sons eux-mêmes. Roland a fait beaucoup d’efforts pour offrir des fonctions de type plugin à ses modules haut de gamme les plus récents et cela repose sur sa modélisation prismatique des sons. En bref, cela signifie des échantillons multicouches (plutôt que le même son filtré et augmentant/diminuant avec la vélocité de vos frappes), des sons de micro de pièce réels, des effets avec des paramètres de style studio, l’édition et le routage et plus encore. L’idée est qu’au lieu d’une collection de sons de batterie joués de manière isolée, nous devrions obtenir une interactivité, une complexité et un son plus organique à partir des échantillons de batterie acoustique du module.

C’est un défi de taille, étant donné qu’en 2022, les bibliothèques de batteries logicielles totalisent plus de 100 Go de données et disposent d’une énorme puissance de traitement pour affiner les sons. Mais il arrive un moment où les rendements diminuent, et il ne s’agit pas seulement du nombre de disques durs.

Avec les nouveaux échantillons contenus dans la TD-50X, Roland a fourni beaucoup de caractère et de variété. Les caisses claires vont du papier au gros et gras en passant par le tranchant, et c’est la même chose pour toute la palette de sons. À nos yeux, il y a moins de la saveur « Rock Kit 01 », échantillonnée et traitée, à laquelle les presets de kits électroniques nous ont habitués, en faveur d’un ensemble de sons beaucoup plus nuancés et réalistes.

module sons Roland TD 50K2
Module de sons Roland TD-50X

Ceci est d’autant plus vrai si vous tenez compte des capacités d’importation d’échantillons. Oui, c’est limité, et à première vue, il semble presque symbolique de proposer une seule couche d’échantillons utilisateur par zone, surtout si on le compare aux logiciels rivaux susmentionnés.

Mais le diable se cache dans les détails, et en utilisant les options de lecture et de superposition du TD-50X, il est possible de mettre en œuvre une utilisation beaucoup plus intelligente des échantillons personnalisés que les one shots néandertaliens. Il est en fait assez surprenant d’entendre jusqu’où un simple fichier .wav peut aller lorsqu’il est combiné à la dynamique des sons internes et à la superposition/commutation permise par le module. Est-ce facile ? Pas exactement, vous aurez besoin d’un bon jeu d’échantillons, d’une oreille attentive et d’un peu de temps pour vous familiariser avec le fonctionnement du TD-50X, mais c’est tout à fait possible. En effet, de nombreuses tierces parties créent des kits personnalisés en procédant exactement de cette manière.

Le haut de gamme du marché des batteries électroniques était autrefois moins dense, mais il est en train de devenir très actif, en partie grâce aux contributions de Roland. Tout cela se traduit par un choix, cependant. Plus que jamais, ce niveau d’investissement représente un engagement important, à la fois en termes de finances et de temps. Plus l’équipement devient sophistiqué, plus la courbe d’apprentissage s’accentue, avec l’espoir que le résultat final soit une expérience de jeu meilleure et plus agréable qui vous incitera à revenir.

Le TD-50K2 répond à ces attentes. Elle est compacte sans être exiguë, offre les meilleurs sons et fonctions que Roland puisse proposer, et remplit toutes les conditions requises en termes de jouabilité. Tout le monde n’a pas besoin d’une configuration complète de la coque, ni d’être relié à un ordinateur. Nous pensons qu’il s’agit du modèle à privilégier si vous recherchez les caractéristiques de la série TD-50 ‘2’, sans les dépenses supplémentaires.

Découvrez le son de la batterie en vidéo

Avis final sur la Roland TD-50K2

Si vous êtes à la recherche d’une batterie électronique haut de gamme dotée des dernières options de déclenchement Roland, mais sans avoir à débourser la totalité des frais d’une configuration VAD, la TD-50K2 trouve le juste équilibre entre design peu encombrant, qualité sonore et prix. Ce n’est en aucun cas un kit abordable, mais les composants de base des configurations plus coûteuses sont tous présents, ce qui en fait un investissement solide tel quel, ou à l’épreuve du temps si vous êtes susceptible d’améliorer les pads de tom à une date ultérieure.

Avantages
  • Des sons et une connectivité de grande qualité
  • Une gamme complète de déclencheurs numériques Roland à détection multi-positionnelle
  • Le kit le plus abordable avec les superbes hi-hats VH-14D inclus.
Inconvénients
  • Les pads de tom sont tous de la même taille
Roland TD 50K2
Évaluez cet article
[Total: 1 Average: 5]

Cyber Week chez Thomann : Profitez de jusqu'à -60% de réduction !

X
Guide comparatif des meilleures batteries electroniques
Logo