Behringer RD-8 MKII : Avis et Test complet

Behringer RD 8 MKII

Présentation de la Behringer RD-8

Le RD-8 a fait couler beaucoup d’encre : tout le monde pensait qu’il s’agirait d’un clone du l√©gendaire Roland TR 808. Il est enfin arriv√© et nous avons √©t√© surpris par le travail de Behringer, qui va au-del√† d’un simple clone analogique.

De taille g√©n√©reuse, avec une longueur √©gale √† un rack de 19 pouces, ce qui ouvre la porte √† l’installation dans un rack, le RD-8 reprend la disposition et le principe de fonctionnement de la TR 808 et l’√©largit, tant au niveau du s√©quenceur √† pas qu’√† celui d’un certain nombre de nouvelles fonctions, ce qui en fait non seulement un clone mais aussi une bo√ģte √† rythmes adapt√©e √† la conception sonore, gr√Ęce surtout au Wave Designer. Qu’il soit analogique ne fait aucun doute : apr√®s 20 minutes de travail, le ch√Ęssis, en plastique pour la partie sup√©rieure, devient chaud !

Hardware

Commen√ßons par les connexions, qui indiquent sans √©quivoque la flexibilit√© du RD-8 : toutes les connexions sont r√©alis√©es avec un jack ¬ľ’ standard, √† l’exception de l’entr√©e et de la sortie Sync sur mini-jack. La sortie principale monophonique est flanqu√©e de la sortie casque (√©galement avec un signal monophonique), qui ne contr√īle pas le signal trait√© par le Wave Designer et la section FX, et des dix sorties individuelles pour chaque instrument. Lorsqu’une sortie individuelle est utilis√©e, elle est automatiquement retir√©e de la sortie mono principale. Une fois le traitement externe effectu√©, vous pouvez additionner le canal trait√© √† la sortie mono principale en utilisant l’entr√©e Return. Trois sorties de d√©clenchement sont √©galement fournies.

Behringer rd8

Le c√īt√© num√©rique comprend la connexion USB (compatible avec Windows et MacOS) et l’interface MIDI In/Out/Thru. Un petit bouton de r√©initialisation, accessible par une broche, permet de lancer le mode de mise √† jour du logiciel, gr√Ęce √† une application qui effectue les t√Ęches de reconnaissance et d’envoi des donn√©es. Une fois ouvert, le RD-8 r√©v√®le une conception enti√®rement analogique pour les instruments individuels, assist√©e par un processeur ARM. L’ouverture du RD-8 n’est pas une simple curiosit√© : les seize boutons de commande sont regroup√©s en quatre groupes de couleur et peuvent facilement √™tre remplac√©s, par groupe de quatre, √† leur place, retrouvant ainsi la m√™me disposition des couleurs que le TR 808 original.

De m√™me, il est possible, avec beaucoup de force, de retirer les boutons et de d√©placer les rouges vers le niveau, toujours pour coller √† l’original. Comme la proc√©dure n’est pas indiqu√©e dans le manuel, nous supposons qu’elle rompt la garantie. C’est √† vous de d√©cider si vous souhaitez ou non proc√©der au changement de fa√ßade. √Čvidemment, le panneau de commande est plus riche que celui de la TR 808, et c’est l√† que les diff√©rences op√©rationnelles et sonores commencent.

Générateur de sons

Les dix canaux d’instruments conservent la disposition originale du niveau et de la s√©lection de l’instrument √† l’aide de commutateurs, mais ajoutent des commandes que l’on ne trouve pas sur l’original : la grosse caisse comprend une commande d’accordage, le claquement des mains a une commande d’offset qui contr√īle la dur√©e du claquement, le chapeau ouvert et le chapeau ferm√© ont une commande de tonalit√©. Le chapeau ouvert est interrompu dans le son si l’√©tape suivante comporte un chapeau ferm√©. L’accent peut √©galement √™tre programm√© via MIDI en envoyant une note avec une valeur de v√©locit√© sup√©rieure √† 110.

A ces param√®tres, qui changent la donne en termes de flexibilit√© accrue du RD-8, il faut ajouter le Wave Designer, qui est un processeur de dynamique permettant de g√©rer la partie attaque et sustain du son auquel on peut envoyer n’importe quel canal, s√©lectionn√© avec le bouton Select relatif lorsque l’on appuie sur Send pour le programmer. Les param√®tres sont identiques pour chaque instrument envoy√©. Une petite LED rouge indique la pr√©sence d’un signal, utile pour comprendre ce qui est envoy√© au Wave Designer. La programmation est rapide et √† l’oreille, comme il se doit. La sortie du Wave Designer est ensuite achemin√©e vers le filtre, qui consiste en un filtre LPF de 12 dB/Oct avec coupure et r√©sonance, qui peut √™tre commut√© en filtre HPF avec le bouton appropri√©.

Behringer RD 8 MKII

Seuls les instruments s√©lectionn√©s avec Send seront √©galement envoy√©s au filtre, et comme Send peut √©galement √™tre programm√© dans Play, vous pouvez assigner des instruments en temps r√©el pour cr√©er des effets √† la vol√©e. La fr√©quence de coupure peut √™tre automatis√©e : une fois que vous avez choisi les instruments √† envoyer au Wave Designer puis au filtre, vous devez passer en mode Pattern puis Step, activer Record et enregistrer le mouvement de la coupure. En d√©sactivant l’enregistrement, le s√©quenceur jouera l’automation de la coupure.

Pour sortir de l’automation, m√™me en Play, il faut appuyer en m√™me temps sur Tap/Hold et FX On, dont la LED cessera de clignoter pour indiquer que l’automation est √©teinte mais pas le filtre, qui peut √™tre √©teint en appuyant √† nouveau sur FX On. Le RD-8 signale la possibilit√© d’√©teindre l’automation de coupure en faisant clignoter ensemble FX On et Tap/Hold. Il est √©galement possible de saisir la valeur de coupure pour chaque √©tape individuelle en appuyant sur la touche Setting puis sur la touche Filter : en rappelant chaque √©tape individuelle, vous pouvez visualiser la valeur et la modifier avec l’encodeur de donn√©es. En utilisant la longueur et les boutons de d√©filement, il est possible d’atteindre jusqu’√† 64 √©tapes pour la programmation. En appuyant deux fois sur Setting, vous sortez et enregistrez le motif. L’automatisation, le d√©clenchement du filtre et la s√©lection du filtre HPF peuvent √™tre affect√©s √† un morceau, √† un motif ou superpos√©s √† tous les motifs par le biais de la programmation des pr√©f√©rences (Setting>Pref et rappel de la fonction avec Tap/Hold). De m√™me, l’envoi peut √©galement √™tre rappel√© √† partir du morceau ou du motif, ou √©tabli en temps r√©el (globalement) en inhibant les donn√©es stock√©es dans le motif ou le morceau.

Séquenceur, motifs & sons

Beaucoup de travail a √©t√© fait sur la fonctionnalit√© du s√©quenceur, qui d√©passe de loin celle d’une TR 808 gr√Ęce √† son contr√īle num√©rique. Le s√©quenceur pas √† pas peut travailler jusqu’√† 64 pas avec 256 motifs et 16 chansons, chacune avec 16 motifs, et il est possible de cr√©er des m√©triques diff√©rentes pour chaque instrument individuel √† jouer ensemble, de mani√®re √† g√©n√©rer des motifs rythmiques qui continuent d’√©voluer, gr√Ęce √† la fonction Loop Overlay. Li√©s au morceau ou au motif individuel, les param√®tres Tempo, Swing, Flam, Probability, Mute/Solo, FX Bus et Filter Mode vous permettent de cr√©er diff√©rentes configurations √† utiliser en temps r√©el. La dur√©e des √©tapes peut √™tre r√©gl√©e sur 1/8, 1/8T, 1/16, 1/16T et 1/32, √† partir du r√©glage et de l’utilisation des quatre derni√®res √©tapes cl√©s. L’enregistrement du motif implique de choisir le morceau, le motif et ensuite de l’enregistrer, ce qui se fait en s√©lectionnant l’instrument avec Select et en activant le pas correspondant, soit lorsque le s√©quenceur est arr√™t√©, soit en Play, avec la possibilit√© d’ins√©rer des pas √† la vol√©e en utilisant le bouton Trigger. Sauvegarder le mod√®le implique pas moins de cinq √©tapes, ce qui n’est pas exactement la formule la plus intuitive qui soit.

Les quatre Fill-Ins sont programm√©s de la m√™me mani√®re : vous s√©lectionnez Pattern, puis l’une des quatre positions marqu√©es de 1 √† 4 comme Intro/Fill In, puis appuyez sur Record pour enregistrer les √©tapes et sauvegarder le motif. Lorsque vous appuyez sur la touche Auto Fill, vous devez s√©lectionner l’un des quatre motifs et, lorsque la lecture est termin√©e, le motif pr√©c√©dent ou celui que vous avez choisi parmi les motifs enregistr√©s recommence. Notez que le RD-8 ne sauvegarde jamais les mod√®les automatiquement, donc si vous oubliez de les sauvegarder, votre travail est perdu. Il est pr√©f√©rable de faire un dump MIDI √† la fin de la session pour tout sauvegarder. La longueur des pas du motif peut √™tre modifi√©e √† volont√©, en appuyant simultan√©ment sur les boutons Step et Record, puis sur Lenght, ce qui fait appara√ģtre en blanc tous les pas individuels : √† ce stade, vous pouvez choisir la longueur totale du motif parmi 16, 32, 48 ou 64 pas, et modifier le nombre de pas en s√©lectionnant le dernier pas √† utiliser (les pas suivants qui ne sont pas actifs sont indiqu√©s en rouge). Une fois les √©tapes enregistr√©es, le motif est sauvegard√© comme indiqu√© ci-dessus.

S’il y a plus de 16 √©tapes, les blocs suivants peuvent √™tre rappel√©s √† l’aide du bouton Autoscroll dans Step Record. La longueur du motif ne doit √™tre choisie qu’apr√®s avoir d√©cid√© de la m√©moire sur laquelle travailler, car sinon il ne sera pas possible de sauvegarder le motif √† un autre endroit. La cr√©ation de morceaux utilise des m√©thodes similaires : s√©lectionnez le morceau, puis passez √† Pattern et activez Record : avec Autoscroll d√©sactiv√©, appuyez sur Lenght pour le rendre intermittent, puis s√©lectionnez le premier motif du morceau. L’√©tape suivante consiste √† appuyer sur la touche Lenght pour la maintenir allum√©e et √† utiliser le codeur de donn√©es pour saisir le nombre de r√©p√©titions du motif choisi, puis √† appuyer sur la touche Auto Scroll et √† appuyer sur une autre touche pour r√©p√©ter la saisie du motif.

Behringer RD 8 MKII 1 1

Une fois termin√©, le morceau doit √™tre sauvegard√© en allant sur Save, puis en choisissant Song et en se positionnant sur les √©tapes cl√©s et en ex√©cutant l’op√©ration en appuyant √† nouveau sur Save. √Ä tout moment, en activant le d√©filement automatique et en utilisant les boutons de d√©filement autour de la longueur, les √©tapes successives peuvent √™tre rappel√©es, interrompant ainsi toute r√©p√©tition pr√©vue. En plus des motifs, les 16 chansons peuvent √©galement √™tre concat√©n√©es, simplement en entrant dans le mode Song, en activant l’enregistrement et en choisissant l’ordre des chansons avec les √©tapes cl√©s, qui peuvent √™tre rappel√©es imm√©diatement dans Play en utilisant la fonction Auto Scroll d√©j√† vue pour les motifs. L’utilisation du d√©filement automatique d√©sactive la fonction Chain Song d√©finie dans Setting.

Dans les pr√©f√©rences, qui peuvent √™tre rappel√©es avec Setting, il est possible d’√©tablir si le morceau sera automatiquement mis en boucle jusqu’au rappel Stop ou Play/Pause : dans ce dernier cas, le morceau suivant sera rappel√©. Hold r√©p√®te la derni√®re mesure du morceau jusqu’√† ce que les touches Stop ou Play/Pause soient rappel√©es, tandis que Stop arr√™te le morceau √† la derni√®re mesure. Ces trois param√®tres sont d√©sactiv√©s lors de la cr√©ation d’une concat√©nation de morceaux. En phase de programmation, il est √©galement possible d’ins√©rer dans le motif la r√©p√©tition d’un instrument avec la fonction Note Repeat, qui dans ce cas doit √™tre rappel√©e par Setting et la touche RPT : vous d√©cidez √† quel instrument attribuer la r√©p√©tition, le nombre de r√©p√©titions de 1 √† 4, avec les touches relatives et activez Note Repeat. Le nombre de r√©p√©titions et l’activation de la fonction peuvent √™tre r√©gl√©s pour chaque √©tape cl√©, √† condition que l’instrument √† r√©p√©ter soit pr√©sent sur l’√©tape cl√© s√©lectionn√©e.

En temps réel

En plus des commandes de canaux individuels, le RD-8 permet de r√©p√©ter facilement des pas ou des notes, avec la possibilit√© de d√©clencher n’importe quel instrument en temps r√©el ou d’ajouter des instruments pendant la lecture du motif. Step Repeat vous permet d’intervenir en temps r√©el sur le motif en r√©p√©tant de un √† quatre pas, dont le premier sera choisi lorsque le bouton Trigger sera press√©. La proc√©dure consiste, alors que le s√©quenceur est en Play, √† activer Step Repeat, √† choisir le nombre de pas et ensuite √† activer la fonction en appuyant sur Trigger, dont le moment d√©termine √©galement la dur√©e de la r√©p√©tition. Pendant le d√©clenchement, le nombre de pas peut √©galement √™tre modifi√© pour cr√©er des effets de r√©p√©tition classiques dont la dur√©e est r√©duite.

Similaire √† cette fonction est la fonction Note Repeat, qui cette fois est d√©di√©e √† la r√©p√©tition de l’instrument s√©lectionn√© avec Select : pendant la r√©p√©tition de la note, vous pouvez changer le nombre de r√©p√©titions avec les boutons 1-4, ce qui est tr√®s utile lorsque vous utilisez Closed Hat, Bass Drum ou Snare Drum pour cr√©er des snares temporis√©s. En jeu, les instruments individuels peuvent √™tre mis en sourdine en utilisant Mute et en les s√©lectionnant avec Select. M√™me mode pour Solo, qui a toujours la priorit√© sur Mute.

Il est possible de stocker le statut de Mute et Solo dans un Pattern ou un Song et de le rappeler directement, ou de les contr√īler en temps r√©el, en ignorant les donn√©es de Song et de Pattern, par le biais des r√©glages de pr√©f√©rences. Une erreur de programmation dans ces pr√©f√©rences peut entra√ģner la mise en sourdine d’une cha√ģne sans que l’on comprenne pourquoi ! En plus de l’encodeur, qui est assign√© par d√©faut au Tempo, il est possible d’appeler les param√®tres Swing, pour modifier le swing avec des valeurs tr√®s efficaces autour de 60, Flam, pour une r√©p√©tition rapide des instruments qui, pour des valeurs jusqu’√† 2 produit presque un effet de pr√©d√©lai, et Probability, qui d√©termine la possibilit√© de d√©clenchement des instruments : en pratique, lorsque la valeur est z√©ro, aucun pas ne sera jou√©, tandis qu’au fur et √† mesure que les valeurs augmentent, les pas d√©clench√©s augmentent, cr√©ant ainsi un effet d’addition d’instruments jusqu’√† atteindre 100 lorsque tous les triggers sont jou√©s. Un moyen facile de cr√©er une certaine tension dans l’ouverture avec un motif.

Les param√®tres Tempo, Swing, Probability et Flam peuvent √™tre associ√©s au motif individuel, inhibant tout changement de r√©glage en temps r√©el, √† un morceau qui forcera les r√©glages √† √™tre suivis pour tous les motifs associ√©s, ou √™tre actifs pour tous les motifs et morceaux, en utilisant les r√©glages globaux dans Setting for these functions (Global, Song et Pattern au choix). Une autre option int√©ressante est le d√©clenchement al√©atoire d’un instrument. Pour l’activer, entrez dans Setting, appuyez sur Random, s√©lectionnez l’instrument concern√© avec Select et d√©finissez les √©tapes cl√©s qui seront d√©clench√©es de mani√®re al√©atoire. Vous quittez Setting et sauvegardez le Pattern, qui devrait enregistrer ces param√®tres (en fait, il ne le fait pas).

Polymétrique

L’une des possibilit√©s les plus int√©ressantes du RD-8 est la possibilit√© d’utiliser plusieurs motifs rythmiques qui ont un nombre diff√©rent de pas, par exemple un motif avec 16 pas et un autre avec 13 pas. Chacune des 12 voix, y compris l’Accent, peut avoir son propre motif avec des pas diff√©rents. Pour activer cette fonction, allez dans Setting, appuyez sur Poly et r√©glez-la sur On avec l’encodeur de donn√©es. S√©lectionnez maintenant l’instrument avec Select et toutes les √©tapes cl√©s s’allument. En partant de la fin de la rang√©e, s√©lectionnez le dernier pas qui d√©termine la fin du battement et vous avez termin√©. Dans cette situation, pour revenir √† la normale, vous devez s√©lectionner la derni√®re √©tape cl√© de l’instrument dans Select, en r√©p√©tant l’op√©ration pour chaque instrument, ou en d√©sactivant Poly dans Setting. Pour rendre l’op√©ration plus int√©ressante, vous pouvez modifier la longueur du motif avec Lenght. Les modifications effectu√©es avec Polymetric ne peuvent pas √™tre enregistr√©es dans un morceau ou un motif.

Paramètres

Via Setting et la ligne d’√©tape cl√©, vous pouvez acc√©der aux param√®tres du syst√®me. Les pr√©f√©rences MIDI vous permettent de s√©lectionner le canal MIDI out et in pour les ports MIDI, d’activer Forward To USB pour envoyer les √©v√©nements MIDI du MIDI Out au port USB de l’ordinateur, de transformer le MIDI Out en un second MIDI Thru et de d√©finir l’ID du RD-8 pour envoyer le dump MIDI des m√©moires, r√©cup√©r√© par la fonction Dump √† c√īt√© de Save, Copy et Erase utilis√©s pour Song et Pattern.

Le port USB permet la s√©lection du canal MIDI pour la r√©ception et la transmission, ainsi que la possibilit√© d’envoyer les donn√©es MIDI re√ßues via USB au port MIDI Out. En parlant de MIDI, les onze canaux sont affect√©s √† une carte d’autant de notes MIDI, mais celles-ci peuvent √™tre modifi√©es. Il n’y a pas de notes diff√©rentes pour les cinq instruments avec des commutateurs pour rappeler un timbre diff√©rent. RD8 vous permet de d√©finir la valeur PPQ pour le d√©clenchement analogique avec des valeurs de 1, 2, 4, 24 (par d√©faut) ou 48.

Phase de test

L’√©volution de la bo√ģte √† rythmes ne s’est certainement pas arr√™t√©e il y a quarante ans, mais a emprunt√© des voies qui ont utilis√© l’√©chantillonnage pour les instruments percussifs et des m√©thodes personnelles de cr√©ation de rythmes, comme sur les groove machines. Si Roland a continu√© sur sa lanc√©e, avec l’excellente TR8S actuelle qui est sans doute aujourd’hui la bo√ģte √† rythmes num√©rique la plus sympathique pour l’exp√©rimentation et le live, l’int√©r√™t pour les timbres analogiques de la premi√®re TR 808 ne s’est jamais perdu, au point de donner naissance √† un march√© d√©di√© de clones de toutes sortes et de tous prix qui ont prolif√©r√© sur la renomm√©e du g√©niteur japonais, certains d’excellente facture mais toujours d’un co√Ľt assez √©lev√©.

Behringer a choisi d’entrer dans cette veine avec une proposition qui lui est propre, avec des formes et des sons qui rappellent sans aucun doute le TR 808 bien-aim√©, en fournissant un synth√©tiseur analogique percussif de qualit√©, un s√©quenceur qui a plusieurs fonctions int√©ressantes pour les performances en direct et la programmation, et un couple d’effets (Wave Designer et Filter) qui ouvrent √† l’exp√©rimentation. En commen√ßant par le synth√©tiseur, le travail de conception a donn√© des r√©sultats tr√®s int√©ressants, notamment en ce qui concerne la grosse caisse, la caisse claire, les toms et la conga, avec un profil analogique incontestable qui pr√©sente une bonne pr√©visibilit√© des r√©sultats et se superpose aux r√©sultats que l’on peut obtenir avec la 808 classique sans le faire regretter.

La capacit√© √† accorder la grosse caisse est indispensable aujourd’hui et projette le RD-8 dans l’Olympe des bo√ģtes √† rythmes pour le genre √©lectronique, mais pas seulement. Le clap n’est pas tout √† fait convaincant par rapport au TR 808, mais il n’y a aucun probl√®me pour le faire entrer dans le groove, car son travail est de toute fa√ßon spectaculaire. Les hi-hats, un peu sombres, s’affinent au fur et √† mesure qu’ils sont accord√©s vers le haut par l’action du filtre analogique. L’ensemble fonctionne tr√®s bien et le RD-8 est un aimant pour l’oreille : on passe des heures √† l’√©couter tant le timbre est int√©ressant et musical.

Behringer RD 8 MKII 1 2

Le circuit de mixage semble un peu sous-dimensionn√©, car les instruments individuels ont tendance √† se perdre dans un sch√©ma √©labor√©, mais il est vrai qu’il y a des sorties individuelles qui sont parfaites en studio pour retravailler les pistes, sans oublier l’id√©e du retour pour ins√©rer un seul instrument trait√© dans le mixage final du RD-8, qui peut √©galement √™tre utilis√© pour faire entrer le clone Behringer TD-3 pris sur le Roland TB 303 dans le mix. Il n’y a pas d’interface audio, seulement du MIDI sur USB, ce qui signifie que vous avez besoin d’une interface multicanaux lorsque vous voulez travailler sur des instruments individuels. L’impl√©mentation MIDI est actuellement r√©duite au minimum : envoi de donn√©es Note On, avec deux valeurs de v√©locit√© selon que l’Accent est activ√© ou non, messages du syst√®me en temps r√©el relatifs √† l’horloge et au Start et Stop, et le dump MIDI.

A ce jour, il n’existe aucune possibilit√© d’automatiser la coupure du filtre via MIDI, bien qu’il s’agisse d’un param√®tre num√©rique stock√© dans la m√©moire du RD-8. Nous verrons √† l’avenir. La latence interne n’est pas des meilleures, √† tel point que si vous bouclez le MIDI Out pour le renvoyer sur le port USB, il y a plusieurs millisecondes de retard, signe de temps de traitement du flux MIDI assez longs. Rien de particuli√®rement pertinent, cependant, car il s’agit d’un cas extr√™me et non d’une condition r√©elle.

Cependant, plus on travaille sur le RD-8, plus on se rend compte qu’il s’agit d’un produit bien con√ßu, avec sa propre philosophie. Le Wave Designer et les filtres deviennent instantan√©ment vos meilleurs amis dans les performances et la programmation en direct, projetant le RD-8 dans le domaine de la recherche sonore √©galement. Un bonus appr√©ciable, car la qualit√© sonore est au rendez-vous et les possibilit√©s d’automatisation sont remarquables. Une certaine perplexit√© vient de la logique op√©rationnelle de certaines fonctions, comme la sauvegarde, la cr√©ation de cha√ģnes de motifs ou le rappel de certaines fonctions comme la r√©p√©tition de notes et la polym√©trie, cette derni√®re √©tant accessible dans Setting. En revanche, la possibilit√© de programmer en temps r√©el et de rappeler les diff√©rents motifs d√©j√† stock√©s a √©t√© bien pens√©e.

La construction semble suffisamment solide et nous sommes reconnaissants de ne pas avoir l√©sin√© sur l’espace car la programmation et l’utilisation du RD-8 sont tr√®s agr√©ables et passionnantes : la physicalit√© des commandes est un √©l√©ment essentiel en live comme en studio. La seule note peu convaincante, pour cet auteur, sont les boutons en caoutchouc pour Tap et Trigger : il faudra voir combien de temps ils tiendront dans le travail quotidien, √©tant donn√© qu’un RD-8 est √©galement programm√© et jou√© en direct, et ont un timing de d√©clenchement plus important que les pads plus rigides. La derni√®re consid√©ration va √† la possibilit√© de cr√©er un √©diteur et un biblioth√©caire via MIDI, car l’impl√©mentation SysEx semble √™tre compl√®te et est bien d√©crite dans le manuel.

Voici à quoi ressemble le son de la RD-8

Avis final sur la Behringer RD-8

La RD-8 est bien plus qu’un clone de la TR-808 : c’est la bo√ģte √† rythmes analogique que nous avons toujours voulue et elle est maintenant l√†, √† un prix populaire, sans aucune d√©pense pour le g√©n√©rateur de sons analogiques qui sonne tr√®s bien et n’a rien √† envier √† son g√©niteur, avec une flexibilit√© op√©rationnelle moderne et exp√©rimentale gr√Ęce au Wave Designer. Compte tenu du prix, qui est in√©gal√© dans le monde des bo√ģtes √† rythmes analogiques, on peut facilement parier qu’il s’agira d’un succ√®s commercial, car la l√©gendaire TR 808 doit √™tre consid√©r√©e, aujourd’hui encore, comme un instrument de musique √©lectronique classique et indispensable. Le terme juste pour d√©crire les performances de la RD-8 n’est qu’un seul : hypnotique !

Avantages
  • Nouveaux param√®tres de timbre
  • Qualit√© du son
  • Des contr√īles physiques bien dimensionn√©s
  • Wave Designer
Inconvénients
  • Certaines fonctions ne sont pas intuitives
  • Les boutons en caoutchouc sont un peu lents √† d√©clencher
  • Impl√©mentation MIDI minimale √† ce jour
Behringer RD 8 MKII
√Čvaluez cet article
[Total: 1 Average: 5]
Guide comparatif des meilleures batteries electroniques
Logo