Behringer RD-8 MKII : Avis et Test complet

Behringer RD 8 MKII

Présentation de la Behringer RD-8

Le RD-8 a fait couler beaucoup d’encre : tout le monde pensait qu’il s’agirait d’un clone du lĂ©gendaire Roland TR 808. Il est enfin arrivĂ© et nous avons Ă©tĂ© surpris par le travail de Behringer, qui va au-delĂ  d’un simple clone analogique.

De taille gĂ©nĂ©reuse, avec une longueur Ă©gale Ă  un rack de 19 pouces, ce qui ouvre la porte Ă  l’installation dans un rack, le RD-8 reprend la disposition et le principe de fonctionnement de la TR 808 et l’élargit, tant au niveau du sĂ©quenceur Ă  pas qu’à celui d’un certain nombre de nouvelles fonctions, ce qui en fait non seulement un clone mais aussi une boĂźte Ă  rythmes adaptĂ©e Ă  la conception sonore, grĂące surtout au Wave Designer. Qu’il soit analogique ne fait aucun doute : aprĂšs 20 minutes de travail, le chĂąssis, en plastique pour la partie supĂ©rieure, devient chaud !

Hardware

Commençons par les connexions, qui indiquent sans Ă©quivoque la flexibilitĂ© du RD-8 : toutes les connexions sont rĂ©alisĂ©es avec un jack Œ’ standard, Ă  l’exception de l’entrĂ©e et de la sortie Sync sur mini-jack. La sortie principale monophonique est flanquĂ©e de la sortie casque (Ă©galement avec un signal monophonique), qui ne contrĂŽle pas le signal traitĂ© par le Wave Designer et la section FX, et des dix sorties individuelles pour chaque instrument. Lorsqu’une sortie individuelle est utilisĂ©e, elle est automatiquement retirĂ©e de la sortie mono principale. Une fois le traitement externe effectuĂ©, vous pouvez additionner le canal traitĂ© Ă  la sortie mono principale en utilisant l’entrĂ©e Return. Trois sorties de dĂ©clenchement sont Ă©galement fournies.

Behringer rd8

Le cĂŽtĂ© numĂ©rique comprend la connexion USB (compatible avec Windows et MacOS) et l’interface MIDI In/Out/Thru. Un petit bouton de rĂ©initialisation, accessible par une broche, permet de lancer le mode de mise Ă  jour du logiciel, grĂące Ă  une application qui effectue les tĂąches de reconnaissance et d’envoi des donnĂ©es. Une fois ouvert, le RD-8 rĂ©vĂšle une conception entiĂšrement analogique pour les instruments individuels, assistĂ©e par un processeur ARM. L’ouverture du RD-8 n’est pas une simple curiositĂ© : les seize boutons de commande sont regroupĂ©s en quatre groupes de couleur et peuvent facilement ĂȘtre remplacĂ©s, par groupe de quatre, Ă  leur place, retrouvant ainsi la mĂȘme disposition des couleurs que le TR 808 original.

De mĂȘme, il est possible, avec beaucoup de force, de retirer les boutons et de dĂ©placer les rouges vers le niveau, toujours pour coller Ă  l’original. Comme la procĂ©dure n’est pas indiquĂ©e dans le manuel, nous supposons qu’elle rompt la garantie. C’est Ă  vous de dĂ©cider si vous souhaitez ou non procĂ©der au changement de façade. Évidemment, le panneau de commande est plus riche que celui de la TR 808, et c’est lĂ  que les diffĂ©rences opĂ©rationnelles et sonores commencent.

Générateur de sons

Les dix canaux d’instruments conservent la disposition originale du niveau et de la sĂ©lection de l’instrument Ă  l’aide de commutateurs, mais ajoutent des commandes que l’on ne trouve pas sur l’original : la grosse caisse comprend une commande d’accordage, le claquement des mains a une commande d’offset qui contrĂŽle la durĂ©e du claquement, le chapeau ouvert et le chapeau fermĂ© ont une commande de tonalitĂ©. Le chapeau ouvert est interrompu dans le son si l’étape suivante comporte un chapeau fermĂ©. L’accent peut Ă©galement ĂȘtre programmĂ© via MIDI en envoyant une note avec une valeur de vĂ©locitĂ© supĂ©rieure Ă  110.

A ces paramĂštres, qui changent la donne en termes de flexibilitĂ© accrue du RD-8, il faut ajouter le Wave Designer, qui est un processeur de dynamique permettant de gĂ©rer la partie attaque et sustain du son auquel on peut envoyer n’importe quel canal, sĂ©lectionnĂ© avec le bouton Select relatif lorsque l’on appuie sur Send pour le programmer. Les paramĂštres sont identiques pour chaque instrument envoyĂ©. Une petite LED rouge indique la prĂ©sence d’un signal, utile pour comprendre ce qui est envoyĂ© au Wave Designer. La programmation est rapide et Ă  l’oreille, comme il se doit. La sortie du Wave Designer est ensuite acheminĂ©e vers le filtre, qui consiste en un filtre LPF de 12 dB/Oct avec coupure et rĂ©sonance, qui peut ĂȘtre commutĂ© en filtre HPF avec le bouton appropriĂ©.

Behringer RD 8 MKII

Seuls les instruments sĂ©lectionnĂ©s avec Send seront Ă©galement envoyĂ©s au filtre, et comme Send peut Ă©galement ĂȘtre programmĂ© dans Play, vous pouvez assigner des instruments en temps rĂ©el pour crĂ©er des effets Ă  la volĂ©e. La frĂ©quence de coupure peut ĂȘtre automatisĂ©e : une fois que vous avez choisi les instruments Ă  envoyer au Wave Designer puis au filtre, vous devez passer en mode Pattern puis Step, activer Record et enregistrer le mouvement de la coupure. En dĂ©sactivant l’enregistrement, le sĂ©quenceur jouera l’automation de la coupure.

Pour sortir de l’automation, mĂȘme en Play, il faut appuyer en mĂȘme temps sur Tap/Hold et FX On, dont la LED cessera de clignoter pour indiquer que l’automation est Ă©teinte mais pas le filtre, qui peut ĂȘtre Ă©teint en appuyant Ă  nouveau sur FX On. Le RD-8 signale la possibilitĂ© d’éteindre l’automation de coupure en faisant clignoter ensemble FX On et Tap/Hold. Il est Ă©galement possible de saisir la valeur de coupure pour chaque Ă©tape individuelle en appuyant sur la touche Setting puis sur la touche Filter : en rappelant chaque Ă©tape individuelle, vous pouvez visualiser la valeur et la modifier avec l’encodeur de donnĂ©es. En utilisant la longueur et les boutons de dĂ©filement, il est possible d’atteindre jusqu’à 64 Ă©tapes pour la programmation. En appuyant deux fois sur Setting, vous sortez et enregistrez le motif. L’automatisation, le dĂ©clenchement du filtre et la sĂ©lection du filtre HPF peuvent ĂȘtre affectĂ©s Ă  un morceau, Ă  un motif ou superposĂ©s Ă  tous les motifs par le biais de la programmation des prĂ©fĂ©rences (Setting>Pref et rappel de la fonction avec Tap/Hold). De mĂȘme, l’envoi peut Ă©galement ĂȘtre rappelĂ© Ă  partir du morceau ou du motif, ou Ă©tabli en temps rĂ©el (globalement) en inhibant les donnĂ©es stockĂ©es dans le motif ou le morceau.

Lisez aussi :  Écouteurs Intra-Auriculaires (In Ear Écouteurs) : notre classement

SĂ©quenceur, motifs & sons

Beaucoup de travail a Ă©tĂ© fait sur la fonctionnalitĂ© du sĂ©quenceur, qui dĂ©passe de loin celle d’une TR 808 grĂące Ă  son contrĂŽle numĂ©rique. Le sĂ©quenceur pas Ă  pas peut travailler jusqu’à 64 pas avec 256 motifs et 16 chansons, chacune avec 16 motifs, et il est possible de crĂ©er des mĂ©triques diffĂ©rentes pour chaque instrument individuel Ă  jouer ensemble, de maniĂšre Ă  gĂ©nĂ©rer des motifs rythmiques qui continuent d’évoluer, grĂące Ă  la fonction Loop Overlay. LiĂ©s au morceau ou au motif individuel, les paramĂštres Tempo, Swing, Flam, Probability, Mute/Solo, FX Bus et Filter Mode vous permettent de crĂ©er diffĂ©rentes configurations Ă  utiliser en temps rĂ©el. La durĂ©e des Ă©tapes peut ĂȘtre rĂ©glĂ©e sur 1/8, 1/8T, 1/16, 1/16T et 1/32, Ă  partir du rĂ©glage et de l’utilisation des quatre derniĂšres Ă©tapes clĂ©s. L’enregistrement du motif implique de choisir le morceau, le motif et ensuite de l’enregistrer, ce qui se fait en sĂ©lectionnant l’instrument avec Select et en activant le pas correspondant, soit lorsque le sĂ©quenceur est arrĂȘtĂ©, soit en Play, avec la possibilitĂ© d’insĂ©rer des pas Ă  la volĂ©e en utilisant le bouton Trigger. Sauvegarder le modĂšle implique pas moins de cinq Ă©tapes, ce qui n’est pas exactement la formule la plus intuitive qui soit.

Les quatre Fill-Ins sont programmĂ©s de la mĂȘme maniĂšre : vous sĂ©lectionnez Pattern, puis l’une des quatre positions marquĂ©es de 1 Ă  4 comme Intro/Fill In, puis appuyez sur Record pour enregistrer les Ă©tapes et sauvegarder le motif. Lorsque vous appuyez sur la touche Auto Fill, vous devez sĂ©lectionner l’un des quatre motifs et, lorsque la lecture est terminĂ©e, le motif prĂ©cĂ©dent ou celui que vous avez choisi parmi les motifs enregistrĂ©s recommence. Notez que le RD-8 ne sauvegarde jamais les modĂšles automatiquement, donc si vous oubliez de les sauvegarder, votre travail est perdu. Il est prĂ©fĂ©rable de faire un dump MIDI Ă  la fin de la session pour tout sauvegarder. La longueur des pas du motif peut ĂȘtre modifiĂ©e Ă  volontĂ©, en appuyant simultanĂ©ment sur les boutons Step et Record, puis sur Lenght, ce qui fait apparaĂźtre en blanc tous les pas individuels : Ă  ce stade, vous pouvez choisir la longueur totale du motif parmi 16, 32, 48 ou 64 pas, et modifier le nombre de pas en sĂ©lectionnant le dernier pas Ă  utiliser (les pas suivants qui ne sont pas actifs sont indiquĂ©s en rouge). Une fois les Ă©tapes enregistrĂ©es, le motif est sauvegardĂ© comme indiquĂ© ci-dessus.

S’il y a plus de 16 Ă©tapes, les blocs suivants peuvent ĂȘtre rappelĂ©s Ă  l’aide du bouton Autoscroll dans Step Record. La longueur du motif ne doit ĂȘtre choisie qu’aprĂšs avoir dĂ©cidĂ© de la mĂ©moire sur laquelle travailler, car sinon il ne sera pas possible de sauvegarder le motif Ă  un autre endroit. La crĂ©ation de morceaux utilise des mĂ©thodes similaires : sĂ©lectionnez le morceau, puis passez Ă  Pattern et activez Record : avec Autoscroll dĂ©sactivĂ©, appuyez sur Lenght pour le rendre intermittent, puis sĂ©lectionnez le premier motif du morceau. L’étape suivante consiste Ă  appuyer sur la touche Lenght pour la maintenir allumĂ©e et Ă  utiliser le codeur de donnĂ©es pour saisir le nombre de rĂ©pĂ©titions du motif choisi, puis Ă  appuyer sur la touche Auto Scroll et Ă  appuyer sur une autre touche pour rĂ©pĂ©ter la saisie du motif.

Behringer RD 8 MKII 1 1

Une fois terminĂ©, le morceau doit ĂȘtre sauvegardĂ© en allant sur Save, puis en choisissant Song et en se positionnant sur les Ă©tapes clĂ©s et en exĂ©cutant l’opĂ©ration en appuyant Ă  nouveau sur Save. À tout moment, en activant le dĂ©filement automatique et en utilisant les boutons de dĂ©filement autour de la longueur, les Ă©tapes successives peuvent ĂȘtre rappelĂ©es, interrompant ainsi toute rĂ©pĂ©tition prĂ©vue. En plus des motifs, les 16 chansons peuvent Ă©galement ĂȘtre concatĂ©nĂ©es, simplement en entrant dans le mode Song, en activant l’enregistrement et en choisissant l’ordre des chansons avec les Ă©tapes clĂ©s, qui peuvent ĂȘtre rappelĂ©es immĂ©diatement dans Play en utilisant la fonction Auto Scroll dĂ©jĂ  vue pour les motifs. L’utilisation du dĂ©filement automatique dĂ©sactive la fonction Chain Song dĂ©finie dans Setting.

Dans les prĂ©fĂ©rences, qui peuvent ĂȘtre rappelĂ©es avec Setting, il est possible d’établir si le morceau sera automatiquement mis en boucle jusqu’au rappel Stop ou Play/Pause : dans ce dernier cas, le morceau suivant sera rappelĂ©. Hold rĂ©pĂšte la derniĂšre mesure du morceau jusqu’à ce que les touches Stop ou Play/Pause soient rappelĂ©es, tandis que Stop arrĂȘte le morceau Ă  la derniĂšre mesure. Ces trois paramĂštres sont dĂ©sactivĂ©s lors de la crĂ©ation d’une concatĂ©nation de morceaux. En phase de programmation, il est Ă©galement possible d’insĂ©rer dans le motif la rĂ©pĂ©tition d’un instrument avec la fonction Note Repeat, qui dans ce cas doit ĂȘtre rappelĂ©e par Setting et la touche RPT : vous dĂ©cidez Ă  quel instrument attribuer la rĂ©pĂ©tition, le nombre de rĂ©pĂ©titions de 1 Ă  4, avec les touches relatives et activez Note Repeat. Le nombre de rĂ©pĂ©titions et l’activation de la fonction peuvent ĂȘtre rĂ©glĂ©s pour chaque Ă©tape clĂ©, Ă  condition que l’instrument Ă  rĂ©pĂ©ter soit prĂ©sent sur l’étape clĂ© sĂ©lectionnĂ©e.

En temps réel

En plus des commandes de canaux individuels, le RD-8 permet de rĂ©pĂ©ter facilement des pas ou des notes, avec la possibilitĂ© de dĂ©clencher n’importe quel instrument en temps rĂ©el ou d’ajouter des instruments pendant la lecture du motif. Step Repeat vous permet d’intervenir en temps rĂ©el sur le motif en rĂ©pĂ©tant de un Ă  quatre pas, dont le premier sera choisi lorsque le bouton Trigger sera pressĂ©. La procĂ©dure consiste, alors que le sĂ©quenceur est en Play, Ă  activer Step Repeat, Ă  choisir le nombre de pas et ensuite Ă  activer la fonction en appuyant sur Trigger, dont le moment dĂ©termine Ă©galement la durĂ©e de la rĂ©pĂ©tition. Pendant le dĂ©clenchement, le nombre de pas peut Ă©galement ĂȘtre modifiĂ© pour crĂ©er des effets de rĂ©pĂ©tition classiques dont la durĂ©e est rĂ©duite.

Lisez aussi :  Alesis Sample Pad 4 : Avis et Test complet

Similaire Ă  cette fonction est la fonction Note Repeat, qui cette fois est dĂ©diĂ©e Ă  la rĂ©pĂ©tition de l’instrument sĂ©lectionnĂ© avec Select : pendant la rĂ©pĂ©tition de la note, vous pouvez changer le nombre de rĂ©pĂ©titions avec les boutons 1-4, ce qui est trĂšs utile lorsque vous utilisez Closed Hat, Bass Drum ou Snare Drum pour crĂ©er des snares temporisĂ©s. En jeu, les instruments individuels peuvent ĂȘtre mis en sourdine en utilisant Mute et en les sĂ©lectionnant avec Select. MĂȘme mode pour Solo, qui a toujours la prioritĂ© sur Mute.

Il est possible de stocker le statut de Mute et Solo dans un Pattern ou un Song et de le rappeler directement, ou de les contrĂŽler en temps rĂ©el, en ignorant les donnĂ©es de Song et de Pattern, par le biais des rĂ©glages de prĂ©fĂ©rences. Une erreur de programmation dans ces prĂ©fĂ©rences peut entraĂźner la mise en sourdine d’une chaĂźne sans que l’on comprenne pourquoi ! En plus de l’encodeur, qui est assignĂ© par dĂ©faut au Tempo, il est possible d’appeler les paramĂštres Swing, pour modifier le swing avec des valeurs trĂšs efficaces autour de 60, Flam, pour une rĂ©pĂ©tition rapide des instruments qui, pour des valeurs jusqu’à 2 produit presque un effet de prĂ©dĂ©lai, et Probability, qui dĂ©termine la possibilitĂ© de dĂ©clenchement des instruments : en pratique, lorsque la valeur est zĂ©ro, aucun pas ne sera jouĂ©, tandis qu’au fur et Ă  mesure que les valeurs augmentent, les pas dĂ©clenchĂ©s augmentent, crĂ©ant ainsi un effet d’addition d’instruments jusqu’à atteindre 100 lorsque tous les triggers sont jouĂ©s. Un moyen facile de crĂ©er une certaine tension dans l’ouverture avec un motif.

Les paramĂštres Tempo, Swing, Probability et Flam peuvent ĂȘtre associĂ©s au motif individuel, inhibant tout changement de rĂ©glage en temps rĂ©el, Ă  un morceau qui forcera les rĂ©glages Ă  ĂȘtre suivis pour tous les motifs associĂ©s, ou ĂȘtre actifs pour tous les motifs et morceaux, en utilisant les rĂ©glages globaux dans Setting for these functions (Global, Song et Pattern au choix). Une autre option intĂ©ressante est le dĂ©clenchement alĂ©atoire d’un instrument. Pour l’activer, entrez dans Setting, appuyez sur Random, sĂ©lectionnez l’instrument concernĂ© avec Select et dĂ©finissez les Ă©tapes clĂ©s qui seront dĂ©clenchĂ©es de maniĂšre alĂ©atoire. Vous quittez Setting et sauvegardez le Pattern, qui devrait enregistrer ces paramĂštres (en fait, il ne le fait pas).

Polymétrique

L’une des possibilitĂ©s les plus intĂ©ressantes du RD-8 est la possibilitĂ© d’utiliser plusieurs motifs rythmiques qui ont un nombre diffĂ©rent de pas, par exemple un motif avec 16 pas et un autre avec 13 pas. Chacune des 12 voix, y compris l’Accent, peut avoir son propre motif avec des pas diffĂ©rents. Pour activer cette fonction, allez dans Setting, appuyez sur Poly et rĂ©glez-la sur On avec l’encodeur de donnĂ©es. SĂ©lectionnez maintenant l’instrument avec Select et toutes les Ă©tapes clĂ©s s’allument. En partant de la fin de la rangĂ©e, sĂ©lectionnez le dernier pas qui dĂ©termine la fin du battement et vous avez terminĂ©. Dans cette situation, pour revenir Ă  la normale, vous devez sĂ©lectionner la derniĂšre Ă©tape clĂ© de l’instrument dans Select, en rĂ©pĂ©tant l’opĂ©ration pour chaque instrument, ou en dĂ©sactivant Poly dans Setting. Pour rendre l’opĂ©ration plus intĂ©ressante, vous pouvez modifier la longueur du motif avec Lenght. Les modifications effectuĂ©es avec Polymetric ne peuvent pas ĂȘtre enregistrĂ©es dans un morceau ou un motif.

ParamĂštres

Via Setting et la ligne d’étape clĂ©, vous pouvez accĂ©der aux paramĂštres du systĂšme. Les prĂ©fĂ©rences MIDI vous permettent de sĂ©lectionner le canal MIDI out et in pour les ports MIDI, d’activer Forward To USB pour envoyer les Ă©vĂ©nements MIDI du MIDI Out au port USB de l’ordinateur, de transformer le MIDI Out en un second MIDI Thru et de dĂ©finir l’ID du RD-8 pour envoyer le dump MIDI des mĂ©moires, rĂ©cupĂ©rĂ© par la fonction Dump Ă  cĂŽtĂ© de Save, Copy et Erase utilisĂ©s pour Song et Pattern.

Le port USB permet la sĂ©lection du canal MIDI pour la rĂ©ception et la transmission, ainsi que la possibilitĂ© d’envoyer les donnĂ©es MIDI reçues via USB au port MIDI Out. En parlant de MIDI, les onze canaux sont affectĂ©s Ă  une carte d’autant de notes MIDI, mais celles-ci peuvent ĂȘtre modifiĂ©es. Il n’y a pas de notes diffĂ©rentes pour les cinq instruments avec des commutateurs pour rappeler un timbre diffĂ©rent. RD8 vous permet de dĂ©finir la valeur PPQ pour le dĂ©clenchement analogique avec des valeurs de 1, 2, 4, 24 (par dĂ©faut) ou 48.

Phase de test

L’évolution de la boĂźte Ă  rythmes ne s’est certainement pas arrĂȘtĂ©e il y a quarante ans, mais a empruntĂ© des voies qui ont utilisĂ© l’échantillonnage pour les instruments percussifs et des mĂ©thodes personnelles de crĂ©ation de rythmes, comme sur les groove machines. Si Roland a continuĂ© sur sa lancĂ©e, avec l’excellente TR8S actuelle qui est sans doute aujourd’hui la boĂźte Ă  rythmes numĂ©rique la plus sympathique pour l’expĂ©rimentation et le live, l’intĂ©rĂȘt pour les timbres analogiques de la premiĂšre TR 808 ne s’est jamais perdu, au point de donner naissance Ă  un marchĂ© dĂ©diĂ© de clones de toutes sortes et de tous prix qui ont prolifĂ©rĂ© sur la renommĂ©e du gĂ©niteur japonais, certains d’excellente facture mais toujours d’un coĂ»t assez Ă©levĂ©.

Lisez aussi :  Yamaha DTX-Multi 12 : Avis et Test complet

Behringer a choisi d’entrer dans cette veine avec une proposition qui lui est propre, avec des formes et des sons qui rappellent sans aucun doute le TR 808 bien-aimĂ©, en fournissant un synthĂ©tiseur analogique percussif de qualitĂ©, un sĂ©quenceur qui a plusieurs fonctions intĂ©ressantes pour les performances en direct et la programmation, et un couple d’effets (Wave Designer et Filter) qui ouvrent Ă  l’expĂ©rimentation. En commençant par le synthĂ©tiseur, le travail de conception a donnĂ© des rĂ©sultats trĂšs intĂ©ressants, notamment en ce qui concerne la grosse caisse, la caisse claire, les toms et la conga, avec un profil analogique incontestable qui prĂ©sente une bonne prĂ©visibilitĂ© des rĂ©sultats et se superpose aux rĂ©sultats que l’on peut obtenir avec la 808 classique sans le faire regretter.

La capacitĂ© Ă  accorder la grosse caisse est indispensable aujourd’hui et projette le RD-8 dans l’Olympe des boĂźtes Ă  rythmes pour le genre Ă©lectronique, mais pas seulement. Le clap n’est pas tout Ă  fait convaincant par rapport au TR 808, mais il n’y a aucun problĂšme pour le faire entrer dans le groove, car son travail est de toute façon spectaculaire. Les hi-hats, un peu sombres, s’affinent au fur et Ă  mesure qu’ils sont accordĂ©s vers le haut par l’action du filtre analogique. L’ensemble fonctionne trĂšs bien et le RD-8 est un aimant pour l’oreille : on passe des heures Ă  l’écouter tant le timbre est intĂ©ressant et musical.

Behringer RD 8 MKII 1 2

Le circuit de mixage semble un peu sous-dimensionnĂ©, car les instruments individuels ont tendance Ă  se perdre dans un schĂ©ma Ă©laborĂ©, mais il est vrai qu’il y a des sorties individuelles qui sont parfaites en studio pour retravailler les pistes, sans oublier l’idĂ©e du retour pour insĂ©rer un seul instrument traitĂ© dans le mixage final du RD-8, qui peut Ă©galement ĂȘtre utilisĂ© pour faire entrer le clone Behringer TD-3 pris sur le Roland TB 303 dans le mix. Il n’y a pas d’interface audio, seulement du MIDI sur USB, ce qui signifie que vous avez besoin d’une interface multicanaux lorsque vous voulez travailler sur des instruments individuels. L’implĂ©mentation MIDI est actuellement rĂ©duite au minimum : envoi de donnĂ©es Note On, avec deux valeurs de vĂ©locitĂ© selon que l’Accent est activĂ© ou non, messages du systĂšme en temps rĂ©el relatifs Ă  l’horloge et au Start et Stop, et le dump MIDI.

A ce jour, il n’existe aucune possibilitĂ© d’automatiser la coupure du filtre via MIDI, bien qu’il s’agisse d’un paramĂštre numĂ©rique stockĂ© dans la mĂ©moire du RD-8. Nous verrons Ă  l’avenir. La latence interne n’est pas des meilleures, Ă  tel point que si vous bouclez le MIDI Out pour le renvoyer sur le port USB, il y a plusieurs millisecondes de retard, signe de temps de traitement du flux MIDI assez longs. Rien de particuliĂšrement pertinent, cependant, car il s’agit d’un cas extrĂȘme et non d’une condition rĂ©elle.

Cependant, plus on travaille sur le RD-8, plus on se rend compte qu’il s’agit d’un produit bien conçu, avec sa propre philosophie. Le Wave Designer et les filtres deviennent instantanĂ©ment vos meilleurs amis dans les performances et la programmation en direct, projetant le RD-8 dans le domaine de la recherche sonore Ă©galement. Un bonus apprĂ©ciable, car la qualitĂ© sonore est au rendez-vous et les possibilitĂ©s d’automatisation sont remarquables. Une certaine perplexitĂ© vient de la logique opĂ©rationnelle de certaines fonctions, comme la sauvegarde, la crĂ©ation de chaĂźnes de motifs ou le rappel de certaines fonctions comme la rĂ©pĂ©tition de notes et la polymĂ©trie, cette derniĂšre Ă©tant accessible dans Setting. En revanche, la possibilitĂ© de programmer en temps rĂ©el et de rappeler les diffĂ©rents motifs dĂ©jĂ  stockĂ©s a Ă©tĂ© bien pensĂ©e.

La construction semble suffisamment solide et nous sommes reconnaissants de ne pas avoir lĂ©sinĂ© sur l’espace car la programmation et l’utilisation du RD-8 sont trĂšs agrĂ©ables et passionnantes : la physicalitĂ© des commandes est un Ă©lĂ©ment essentiel en live comme en studio. La seule note peu convaincante, pour cet auteur, sont les boutons en caoutchouc pour Tap et Trigger : il faudra voir combien de temps ils tiendront dans le travail quotidien, Ă©tant donnĂ© qu’un RD-8 est Ă©galement programmĂ© et jouĂ© en direct, et ont un timing de dĂ©clenchement plus important que les pads plus rigides. La derniĂšre considĂ©ration va Ă  la possibilitĂ© de crĂ©er un Ă©diteur et un bibliothĂ©caire via MIDI, car l’implĂ©mentation SysEx semble ĂȘtre complĂšte et est bien dĂ©crite dans le manuel.

Voici Ă  quoi ressemble le son de la RD-8

Avis final sur la Behringer RD-8

La RD-8 est bien plus qu’un clone de la TR-808 : c’est la boĂźte Ă  rythmes analogique que nous avons toujours voulue et elle est maintenant lĂ , Ă  un prix populaire, sans aucune dĂ©pense pour le gĂ©nĂ©rateur de sons analogiques qui sonne trĂšs bien et n’a rien Ă  envier Ă  son gĂ©niteur, avec une flexibilitĂ© opĂ©rationnelle moderne et expĂ©rimentale grĂące au Wave Designer. Compte tenu du prix, qui est inĂ©galĂ© dans le monde des boĂźtes Ă  rythmes analogiques, on peut facilement parier qu’il s’agira d’un succĂšs commercial, car la lĂ©gendaire TR 808 doit ĂȘtre considĂ©rĂ©e, aujourd’hui encore, comme un instrument de musique Ă©lectronique classique et indispensable. Le terme juste pour dĂ©crire les performances de la RD-8 n’est qu’un seul : hypnotique !

Avantages
  • Nouveaux paramĂštres de timbre
  • QualitĂ© du son
  • Des contrĂŽles physiques bien dimensionnĂ©s
  • Wave Designer
Inconvénients
  • Certaines fonctions ne sont pas intuitives
  • Les boutons en caoutchouc sont un peu lents Ă  dĂ©clencher
  • ImplĂ©mentation MIDI minimale Ă  ce jour
Behringer RD 8 MKII
Évaluez cet article
[Total: 1 Average: 5]

DĂ©couvrez notre sĂ©lection des meilleures batteries Ă  -600€ !

X
Guide comparatif des meilleures batteries electroniques
Logo